Episode 69 : Rio de Janeiro..."Cidade Maravilhosa"

10/02/2020

 

After visiting the falls of Iguaçu and the Itaipu Binacional dam, we were off for a 27-hour bus ride to Rio!! Apart from urban trains, there are no TGVs or inter-state trains in Brazil. In Brazil, you travel by car, bus, ferry, boat or plane depending on your destination, budget, desire and allotted travel time!

 

To our surprise, the long bus ride to Rio actually seemed to pass more quickly than our 16-hour trip from Sao Paulo to Foz d’Iguacu…maybe it was thanks to the stunning, lush-green, mountainous scenery or perhaps to the comfy neck cushions we bought just before leaving... or maybe, both! ;)

 

We took an AirBnB in a charming colonial-style house situated between the district Lapa, known for its buzzing nightlife and the bohemian neighborhood of Santa Teresa. Irles, our hostess, and her sweet cat Joujou couldn’t have given us a warmer welcome. A retired sociologist and cloth bookmaker for children (https://www.livrosdepano.com.br), Irles openly shared her insightful views on Brazil’s turbulent history, politics and societal issues. 

 

Although the weather was not in our favor during our 5 days in the « Cidade Maravilhosa », we loved Rio despite its disconcerting contrasts. There are beautiful and incredible monuments, beaches, museums, parks, buildings and street art, but there are also the surrounding favelas and a distressing rise in the number of homeless, highlighting once again the social and economic divisions in the city. Most people we talked with are not optimistic about the city’s future or that of Brazil’s, but at the same time they hope and seem to believe that “something” will transpire...at least they’re keeping their fingers crossed!

 

And contrary to popular belief, Rio is not a minefield of violence or crime (at least where most tourists tend to be). We were perhaps a bit more observant of our surroundings and kept a closer eye on our belongings, but that’s just the traveler’s sixth sense kicking in when arriving in any big city.

 

Our Rio favorites :

 

Enchanting Parque Lage at the foot of Corcovado mountain. This former vacation mansion turned visual arts school is surrounded by winding paths taking you through exotic flora with the sounds of chirping birds and little tuft monkeys feasting on jackfruit 

 

The incredible Musée d Amanha (Museum of Tomorrow ) - a striking futuristic-looking science museum that focuses on sustainability through ideas and questions-to ask-ourselves rather than objects

 

The vibrant street art of Praça Mauà, with the famous mural Etnias by Eduardo Kobra as well as works of lesser known artists 

 

Christ the Redeemer, the monument known world-wide that majestically overlooks the city from Corcovado mountain. After 4 days of playing “cache-cache” in the clouds, we finally saw him up close and enjoyed a sensational panoramic view of Rio

 

The Selaron Mosaic Steps in the Lapa district. The famous 250 tiled steps are one of Rio’s biggest tourist attractions.

Handmade by Chilean-born Jorge Selaron, the escardaria is a tribute to the Brazilian people and the city he loved

 

Santa Teresa Hill with its yellow cable car, cobblestone streets, animated nightlife and colorful historic homes

 

Riding the cable car up Sugar Loaf mountain to take in the iconic attractions of the city 

 

Eating a  scrumptious dish of “Açai” sorbet with granola!😋

 

Benoit’s top choice would definitely be the pre-Carnaval nightlife and going to all the different “blocos”…samba groups that parade through the streets on the weekend

 

 

Après la visite des chutes d'Iguaçu et du barrage d'Itaipu Binacional, nous  avons prit la direction de Rio; voyage en bus de 27 heures.

Hormis les trains urbains, il n'y a pas de TGV ni de trains inter-étatiques au Brésil. Vous voyagez dans ce pays soit en voiture, en bus, en ferry ou en avion selon votre destination, votre budget, vos envies et le temps que vous pouvez consacrer au voyage! À notre grande surprise, le long trajet en bus vers Rio nous a semblé plus rapide que celui de 16 heures entre Sao Paulo à Foz d’Iguacu… la contemplation de cette nature vierge, verdoyante et montagneuse, ainsi que le confort de nos nouveaux coussins de nuque achetés juste avant notre départ en est sans doute la cause! :)

 

A Rio nous avons réservé un AirBnB dans une charmante maison de style colonial située entre le quartier Lapa, connu pour sa vie nocturne animée et le quartier bohème de Santa Teresa. 

 

Irles, notre hôtesse, et son doux chat Joujou nous ont accueilli chaleureusement. Sociologue à la retraite et bookmaker en tissu pour enfants (https://www.livrosdepano.com.br), Irles nous a fait partagé son point de vue perspicace sur l'histoire mouvementée du Brésil. Nous avons, grâce a elle, pu mieux comprendre les aspects politiques et sociétales de ce pays.

 

Le temps n'était pas en notre faveur durant nos 5 jours de visite dans la «Cidade Maravilhosa» mais, malgré tout, nous avons adoré Rio, villes où les contrastes sont souvent déconcertants. On y trouve des monuments magnifiques, des plages, des musées, des parcs, des bâtiments et du street art, mais aussi, des favelas à deux pas de  jolies quartiers et une augmentation inquiétante du nombre de sans-abri, soulignant une fois de plus les divisions sociales et économiques de la ville. La plupart des gens avec qui nous avons parlé ne sont pas optimistes quant à l’avenir de la ville ou celui du Brésil, mais en même temps, ils espèrent et semblent croire que «quelque chose» changera ... du moins, ils croisent les doigts!

 

Contrairement à ce qu’on entend tout le temps dans les médias, Rio n'est pas un champ de mines de violence ou de criminalité. Bien sur il ne faut pas être angélique; Rio comme toutes grandes villes a sa part d’ombre.  C’est là qu’intervient le bon sens du voyageur qui fait que l’on ne va pas trainer dans certains quartiers et que l’on va éviter de se mettre dans des situations périlleuses. 

Nous étions peut-être un peu plus conscients de notre environnement et avons surveillé de plus près nos affaires surtout le smartphone très utile pour ne pas se perdre dans la ville et commander un Uber (très bon marché au Bresil). Durant nos 5 jours de visite à Rio, nous nous sommes jamais sentis en insécurité et avons eu un extreme plaisir à bavasser avec les cariocas très avenants dans notre portugais basic mais suffisant pour vivre de beaux échanges.

 

Nos coups de coeurs:

 

Le merveilleux Parque Lage au pied de la montagne du Corcovado. Cet ancien manoir, ancienne villégiature transformée en école d'arts visuels est entouré de sentiers sinueux qui vous font découvrir une flore exotique, oiseaux divers qui gazouillent et petits singes qui grignotent les fruits tombés des arbres.

 

Musée d Amanha  - Le musée des sciences dont l’architecture futuriste est superbe. Exposition sur le devenir de notre humanité en rapport  à nos choix présents et futurs. Musée que les politiciens du monde entier devraient visiter de toute urgence.

 

Le street art dynamique de la Praça Mauà avec la célèbre fresque murale Etnias d'Eduardo Kobra , sans oublier les œuvres d'artistes moins connus sur les murs des anciens docks du port.

 

Le Christ Rédempteur, le monument mondialement connu qui surplombe majestueusement la ville depuis la montagne du Corcovado. Après 4 jours de «cache-cache» dans les nuages, nous l'avons finalement vu de près et avons profité d'une vue panoramique sensationnelle sur Rio.

 

Escardaria de la mosaïque de Selaron dans le quartier de Lapa. Les 250 célèbres marches carrelées sont l'une des plus grandes attractions touristiques de Rio. Fabriquée à la main par Jorge Selaron, d'origine chilienne, ces marches sont un hommage au peuple brésilien et à la ville qu'il aimait.

 

La colline de Santa Teresa avec son tramway jaune, ses rues pavées, sa vie nocturne animée et ses maisons historiques colorées.

 

Montez en téléphérique au sommet du Pain de Sucre pour admirer l’un des plus beau point de vue de Rio avec une pensée pour Golfdinger, le géant aux dents d’acier de James Bond OO7! ;)

 

Manger un sorbet «Açai» avec granola - yum yum! 😋

 

Le premier choix de Benoît serait certainement la vie nocturne pré-Carnaval et suivre une journée durant tous les différents «blocos»… groupes de samba qui défilent dans la ville le week-end!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Please reload