Episode 29 : Escale à Kantaur

27/11/2017

 

 

Notre prochaine escale se fait au village de Kantaur….en arrivant nous découvrons des barges accostés au quai qui attendent le prochain chargement d’arachides. Nous décidons de mouiller juste après le « lodge » pour touristes. Lorsque nous débarquons, nous sommes chaleureusement accueillis par le staff et rencontrons 3 étudiants hollandais qui sont en Gambie pour un projet de « solar drying ». Dès notre sortie du lodge, une ribambelle de jeunes nous attend. Ils font office de guide touristique et nous amènent « au centre ». Nous rencontrons le gentil commerçant Boubakar qui nous vend des unités de téléphone et internet.  Nous repartons aussi avec une pastèque et une baguette gambienne. Ça fait des semaines que nous n’avons pas mangé du pain frais et le leur est délicieux.

 

Thierry et sa contrebasse voyageuse épatent les jeunes garçons qui sont, chacun à leur tour, très contents de jouer. Souvent c’est plus difficile de rencontrer des filles car elles ne trainent pas dans les rues comme les garçons…puisqu’ elles s’occupent des tâches ménagères, elle sont à la maison ou en train de laver le linge près du fleuve. Je constate aussi qu’elles sont plus timides et souvent n’aiment pas être photographiée. La jeune Maina était une exception…avec un peu d’encouragement, elle voulait bien faire un break de sa séance de lessive pour prêter sa main à la contrebasse. En apprenant qu’elle aimait bien l’école et voulait peut-être devenir journaliste, nous lui offrons un cahier et stylo dont elle était très reconnaissante.

 

Pour remercier nos copains Doudou, Mousa, Samba, Del Perrot, Ivan, Eddy, Ya-Ya et tous les autres de nous avoir accompagné à notre tour musical du village, nous leur filons un ballon de foot dont ils sont extrêmement contents ; ils nous invitent aussitôt à assister à un match improvisé. Ils jouent tous pied-nu et le goal porte des claquettes en guise de gants pour se défendre !

 

Le lendemain matin nous visitons le « Stone Circles » à Wassau , un village voisinant. Ce site mégalithique est "le Carnac" à la gambienne ! Ces circles de pierre, datées du 700-1000AD, ont été réalisées en roches volcaniques ou en concrétions latéritiques assez faciles à travailler.

 

Après nous découvrons l’école de tous nos jeunes copains grâce à Doudou et Del Perrot, qui sont nos accompagnateurs. Nous apprenons que souvent l’école est organisée en sorte que les petits y vont le matin et les grands l’après-midi. L’école publique est gratuite mais les uniformes et fournitures scolaires sont à la charge des parents ; pour certains parents le coût est trop onéreux, surtout pour les familles avec plusieurs enfants. Pour cette raison, tous les enfants ne vont pas à l’école….

 

Kantaur was our next stopover…as we arrived, we noticed a few barges tied up tp the wharf waiting for their next shipment of “groundnuts”/peanuts. We decided to anchor just after the tourist lodge in about 12m of water. We received a warm welcome from the staff and met 3 friendly Dutch students who are here for a “solar drying” project. As soon as we left the lodge’s enclosed courtyard, we were greeted by a group of young teenagers. Acting as our tourist guides, they led us to the “town center”. We met a kind shop owner, Boubakar,  who sold us some telephone and internet credit. We were delighted to return to the boat with a whole watermelon and a fresh Gambian baquette…it had been a couple weeks since we had eaten fresh bread, so needless to say, we savored this unexpected treat!

 

Thierry and his travelling double-bass impressed the young guys who were eager themselves to play the “musicians”. We’ve often found it more difficult to meet girls because they do not hang out in the streets like the boys…they are usually at home helping with domestic chores or down by the river doing laundry. Too, girls and woment are more often than not more timid to be filmed or photographed. However a young girl by the name of Maina, was an exception. With a little encouragement, she was more than happy to take a break from her laundry to give the double-bass a try. When we learned that she liked school and hoped to perhaps become a journalist, we gave her a notebook and pen which she greatly appreciated.  

 

To thank our new young friends, Doudou, Mousa, Samba, Del-Perrot, Eddie, Ya-Ya and all the others for accompanying us around town on our musical tour, we gave them a new soccer ball. They were so happy and invited us on the spot to come watch them play an improvised game. They all play barefoot and the goalie wears thongs on his hands in place of gloves!

 

The next morning, we visited the ancient “Stone Circles” in the neighboring village of Wassau. This prehistoric burial site is the Gambian equivalent of France’s Carnac…The laterite-cut stones have been dated to between 750-1000 AD.

 

Afterwards, thanks to our “chaperones”, Doudou and Del-Perrot, we stopped by their school to meet the teachers and vice-principal. We learned that in many schools, the elementary kids go in the morning and the middle and senior schoolkids go in the afternoon. Public schools are free but the parents are to provide the uniforms and the school supplies. For certain parents who have several kids, this adds up to be too much…and for this reason,  all children, especially in the poorer villages, do not attend school….

 

Please reload